_DSC3341.JPG

Simon Pret

Simon Prêt est né dans le sud Aveyron au milieu des bois, dont il utilise très vite les branches hautes afin de tendre les draps blancs de sa mère, pour y créer de nombreux arbres voiliers.
L’atelier « gigantesque » de son père céramiste dont les sombres recoins abritent des monstres aux profils étranges, lui offre une immersion rapide dans le monde des formes, volumes et espaces. Il les explorera avec le dessin, le bois, les mousses polymères et l’argile - matières qu’il utilise encore régulièrement.
Il apprendra par la suite le travail du métal et des résines dans un processus autodidacte.
Sa recherche de plasticien le questionne sur la puissante intangibilité du son, de la lumière et de la vidéo, comme contrepoint à ces matières bien palpables.
Son travail est à la rencontre du décor de théâtre, de cinéma ou d’animation, mais aussi de l’architecture, de la charpente et du mobilier.
Mû par son goût prononcé du minimalisme, il axe ses pratiques sur le geste, sur la recherche de cette simplicité qui laisse de la place et du poids aux absences, aux matières, concrètes ou virtuelles.